Aujourd’hui, plusieurs acteurs clés de la transition énergétique se sont réunis à Genève pour échanger sur leurs programmes et activités respectives. Malgré toutes nos connaissances,toutes les technologies disponibles, nous ne parvenons pas encore à atteindre les objectifs (notamment ceux de l’Accord de Paris), dès lors, plusieurs questions se posent :

  • Comment allons-nous réussir la transition énergétique en Suisse ?
  • Quel rôle pour les différents opérateurs dans la décarbonation ?
  • Comment accélérer les échanges de bonnes idées et de bonnes pratiques ?

 

Dr Joelle Mastelic, la présidente de l‘association Energy Living Lab et Yves Zieba, Vice-président de l’association ont pu participer à ce format hybride et phygital, une partie a pu participer sur place à Genève, dans les locaux des SIG, que nous remercions chaleureusement pour leur accueil.

A cette occasion, Madame Mastelic a pu présenter le dispositif NTN Innovation Booster, Living Labs pour la décarbonation au public présent.

Ce dispositif d’Innosuisse, géré par la maison mère, l’Association Energy Living Lab, et qui a pour but d’accélérer la décarbonation en Suisse, permet aux porteurs d’idées avec un impact en terme de décarbonation de se regrouper en équipe d’innovation, d’être accompagnés par un des Energy Living Labs de Suisse et d’avoir accès à de l’expertise et à des financements.

Après les présentations des différents orateurs (SIG eco21, les résultats d’une étude sur la mobilité et sur le photovoltaïque de l’EPFL, la voix du client chez Romande Energie, le disposition d’innovation ouverte et les living labs orientés décarbonation de l’Energy Living Lab, quelques travaux coordonnés par la HES-SO pour n’en citer que quelques uns), une table ronde a été modérée par Gaetan Cherix, directeur HEI, HES_SO

Après la publication par l‘AFP de quelques fuites sur le rapport du GIEC, le débat a vite tourné autour de l’urgence climatique, du passage à l’action, de l’importance de la facilitation, de la compréhension des freins et des motivations des différents acteurs, quelques jours seulement après la votation fédérale sur la loi climat.

Depuis 30 ans, nous connaissons les objectifs, les solutions technologiques existent, et malgré cela, difficile de trouver une façon d’accélérer la transition.

Quelques accords ont pu émerger de cette séance de table ronde, notamment l’importance de positionner l’humain au centre, de mobiliser et d’accompagner les jeunes dans cette transition de plus en plus urgente, et l’intérêt de faire résonner haut et fort la voix des clients. Les personnes participant à distance, ont également pu apporter leur pierre à l’édifice.

Espérons que ce soit le début de nombreuses collaborations et échanges de bonnes pratiques qui permettront à tous d’accélérer la transition économique, environnementale et énergétique.

Après cette réunion de travail du matin, l’ensemble des invités ont pu bénéficier d’une présentation de l’exposition sur le bonheur, et des différences de perception entre les pays du Nord et les pays du Sud, exposition actuellement visible à la Cité du Temps à Genève, avant de prendre ensemble le verre de l’amitié sous un magnifique soleil genevois !

Une belle façon de remettre du sens et de la perspective dans nos discussions !

Pour toute question, n’hésitez pas à contacter Joelle Mastelic ou Yves Zieba.

 

 

Share This